Songes d’étoffe

Songes d’étoffe

La malia, cette pièce d’étoffe intemporelle, dont le pouvoir polymorphe se déploie sans nulle couture, enveloppait les femmes dans leur vie quotidienne, de leur espace domestique aux célébrations publiques. Son secret est dans sa trame.

C’est dans l’atelier de couture de la créatrice Fatma Ben Abdallah, qui leur ouvrira sa bibliothèque humaine, qu’Antonin Simon Giraudet et Salah Barka cheminent ainsi côte à côte dans une quête, celle de donner vie à des souvenirs éthérés en conjuguant pureté du trait et du geste. Leur recherche les porte à s’intéresser aux différents types de malia et à leurs palettes de couleurs. Par la magie d’un artifice qui la substitue à la couture pour fixer le tissu, la broderie acquiert grâce au duo une double vocation : fonctionnelle et ornementale. Sarra Jomaa, une créatrice-joaillère, se joint aux deux artistes pour concevoir les fibules qui assureront le port et le maintien des créations.